Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LA PARENTALITE PAR ALOMERE

LA PARENTALITE PAR ALOMERE

Savez-vous que cet accompagnement est naturel chez nos amis les dauphins? La future mère dauphin est secondée tout au long de sa grossesse, lors de la naissance du petit et encore après. Alomère seconde les Parents dans leurs interrogations.


devenir mère: entrer en culpabilité?

Publié par Alomère sur 21 Septembre 2010, 09:50am

Catégories : #lien mère-enfant

 

 

"Une mère qui travaille est-elle coupable?

Oui, pour deux raisons, d'abord parce qu'elle est mère, ensuite parce qu'elle est femme.

Une mère qui ne travaille pas est-elle coupable?

Oui, pour les mêmes raisons.

Alors, qu'elle est la différence?

La première a trouvé une bonne raison de se sentir coupable à l'égard de ses enfants: son absence due à son travail à l'extérieur et son manque de disponibilité chez elle du fait de son travail d'intérieur et de ses soucis professionnels.

La seconde est au prise avec une culpabilité baladeuse; elle s'en veut de son manque de patience avec les enfants ou encore de trop les couver au détriment de leur autonomie. Elle se demande si un second salaire dans le ménage ne résoudrait pas certains problèmes de son mari, elle se sent coupable à l'égard de ses parents qui se sont saignés aux quatre veines pour financer ses études inutilement, elle prend tout en charge à la maison...

Qu'une mère travaille à l'extérieur ou qu'elle n'ait pas d'activité professionnelle, elle a son lot de surcharge et de non reconnaissance  dans sa vie familiale, sociale et même à ses propres yeux...

De doutes en espoirs et de deuils en joies, l'enfant dépose sa mère sur une crête, exposée entre la vallée des bonheurs et celle des angoisses...le psychisme se moque d'être cohérent quand il est bien vivant...

A l'exception de circonstances graves, élever des enfants n'est pas un enfer, mais ce n'est pas non plus le paradis. C'est juste la vie. Etre mère met en mouvement sur le plan psychologique des forces inattendues, structurantes à long termes mais parfois inquiétantes. Elles se manifestent notamment, par un sentiment de culpabilité qui occupe chez les mères une place importante, complexe et douloureuse...
Le lien maternel serait-il frappé du sceau de la mise en défaut, en doute de soi ou des autres?
"

Sylviane Giampino, extrait de les mères qui travaillent sont-elles coupables

http://static.blogstorage.hi-pi.com/monbebeblog.com/a/al/alomere/images/mn/1285058666.jpg

 

 

 

 

 

http://www.gif-anime-gratuit.com/gif-anime-gratuit/webmaster/ligne/ligne_animaux069.gif

REVOIRcharte-des-droits-des-z-imparfaites

 

Commenter cet article

Kiki 22/09/2010 10:36



De tout façon, on culpabilise toujours et c'est dommage ! L'important est de faire de son mieux et tant qu'il y a de l'amour, tout va bien.


Bonne journée.



Alomère 22/09/2010 22:46



Ne dit-on pas être suffisamment bonne?



Archives

Nous sommes sociaux !