Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LA PARENTALITE PAR ALOMERE

LA PARENTALITE PAR ALOMERE

Savez-vous que cet accompagnement est naturel chez nos amis les dauphins? La future mère dauphin est secondée tout au long de sa grossesse, lors de la naissance du petit et encore après. Alomère seconde les Parents dans leurs interrogations.


L'autre: l'enfant- Bernard Golse

Publié par Alomère sur 19 Décembre 2011, 19:47pm

Catégories : #devenir parents

Conférence-débat du mardi 13 décembre 2011 de Bernard Golse:

Pédiatre, pédospychiatre et psychanalyste, Bernard Golse est animé par la question des premiers liens. Voici retranscrit de mon mieux l'essentiel de sa réflexion sur le thème de

http://perlbal.hi-pi.com/blog-images/215281/mn/132395334092.jpg

"l'autre: l'enfant"

Pendant la grossesse: un bébé dans le ventre, c'est comme une hétérogreffe qui tiendrait spontanément. En effet, le corps de la mère le reconnait tout de suite comme un corps étranger, un "autre", en fabriquant des antigènes spécifiques pour détruire la demi-part non reconnue génétiquement: celle du père. Mais une seconde vague d'antigènes est immédiatement envoyées po

ur inhiber la première. C'est pourquoi le bébé n'est pas éjecté (tel un rejet possible de greffe), bien qu'étant à moitié "étranger" pour la mère. C'est un processus anthropologique.

L'embryon est donc reconnu comme un "demi-autre" par le corps de la mère. Mais cela se passe bien différent psychologiquement.

Une grossesse trop courte: Par rapport aux autres bébés, le bébé humain nait inachevé. Il lui manque un bon quatrième trimestre. A sa naissance, il est vulnérable et totalement dépendant dans son développement. Sa mère va devoir porter attention à ses besoins. De ce fait, c'est au contact de l'environnement et à la rencontre du travail psychique de l'autre que le bébé construit son cerveau hors-utéro .

La naissance: Beaucoup de réflexions et d'actions sont menées pour le mieux naître physiquement. Mais comment naître de mieux en mieux psychiquement? En effet, le phénomènes psychiques sont si subtiles...

Inter-subjectivité: C'est un processus qui amène le bébé à ressentir, éprouver émotionnellement, intégrer que lui et l'"autre", ça fait deux... Très tôt, le bébé a la capacité de capter les différents éléments sensoriels de l'"autre". Il admet ainsi qu'il y a un "autre" que lui.

Liens pré-verbaux: Ces liens sont tout simplement une façon de rester ensemble malgré la séparation de la naissance. Ils consistent en un accordage affectif, à de l'empathie, à des jeux d'imitation, à des dialogues tonico-émotionnels..

Le langage: C'est un pont - un écart intersubjectif-  constaté et composé par la parole entre deux personnes. Le langage prend la suite des liens pré-verbaux et dépend directement de la qualité des liens pré-verbaux.

Côté famille: Le bébé est bien accueilli comme un "étranger"  dans sa famille mais n'est pas pour autant reconnu forcément comme une perso

nne, un "autre". L'accueillir consiste à traverser avec lui une crise identitaire dans laquelle chacun a à se repositionner rapidement. Car l'arrivée de bébé "dérange" et doit "déranger" d'une certaine façon l'ordre établi avant son arrivée. Le couple devient parent. De 2, il passe à 3... Et ce n'est pas rien. C'est un grand changement dans les relations qui nécessite des mises au point. D'autant que le bébé "réel", n'est pas (et heureusement!) tout à fait le bébé "imaginaire".  L'enfant "imaginaire" est toujours en avance sur l'enfant "réel" et c'est ce qui fait entrer l'enfant dans la sphère du développement.

Sentiment d'appartenance de la filiation: Il dépend de 3 axes.

  • Axe biologique: chromosomes
  • Axe symbolique: filiation officielle
  • Axe affective: lié au vivre ensemble

Pour s'occuper d'un enfant: Ce qui compte, ce n'est pas l'enfant que l'on a été (le vrai), ni l'enfant que l'on aurait aimé être (idéalisé). C'est l'enfant que l'on a peur d'avoir été qui compte, car c'est lui qui gêne le plus dans notre relation à l'enfant...

Afin de permettre à l'enfant de se développer dans la meilleure harmonisation possible, notre rôle de parent est de laisser cet enfant exister comme un "autre" (que et de nous). Cela leur donne une ouverture développementale.

Conférence-débat du mardi 13 décembre 2011 de Bernard Golse

 

Pour recevoir le prochain article automatiquement, inscrivez-vous à la Newsletter!

Découvrez

Ou

Redécouvrez

Comment couper les cheveux de mes enfants

Liste des articles:

Françoise Dolto

Tous les articles

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !